Oref Grand-Est
OREF Grand Est

Flux et déplacements des travailleurs frontaliers (Grand Est)

Flux et déplacements des travailleurs frontaliers (Grand Est)



En 2015, près de 167 000 actifs résidants dans le Grand Est déclarent travailler dans un pays frontalier, soit 18 000 de plus qu’en 2006. Parmi eux, 75 000 ont pour destination le Luxembourg.

Si les flux s'intensifient vers les pays frontaliers (Luxembourg, Belgique puis Suisse), ils diminuent pour l'Allemagne (-1,2% sur dix ans). En "volume" de recrutement, les pôles luxembourgeois et bâlois sont les principaux recruteurs d’actifs résidents du Grand Est. Respectivement 35 000 et 21 000 en 2015 pour les seules villes centres. Leur influence s’étend au-delà de la frontière, s’intensifiant autour des centres urbains (Metz, Thionville, Longwy, Saint-Louis et Mulhouse) et se diffusant dans le périurbain.

Sur les 167 000 frontaliers résidents du Grand Est, plus de 145 000 utilisent principalement leur voiture, mais le recours aux transports en commun progresse : 12 000 en 2006 contre 19 000 en 2015.

L’accessibilité des pôles d’emplois de Bâle et du Luxembourg favorise les déplacements des travailleurs frontaliers du Grand Est en transport en commun - Note rapide - SESGARE Grand Est - n°06




Producteur
Autre, non OREF

Territoires
Transfrontalier

Rubriques
Mobilités et modes de vie

Type d'étude
Etudes Grand Est
Public spécifique
Salariés

Thèmes
Marché du travail, emploi et chômage

Dimension temporelle
Hier et aujourd'hui


Information du document
Date du document
août 2018

Type de contenu
Chiffre-clé

Sources
Préfecture Grand Est