Oref Grand-Est
OREF Grand Est

Entrepreneuriat et statut d'indépendant (Europe)

Entrepreneuriat et statut d'indépendant (Europe)



Sondage mené auprès de 5 114 personnes interrogées au sein de 5 pays (France, Royaume-Uni, Allemagne, Espagne, Pologne).

Synthèse réalisée par l'Institut Supérieur des Métiers :
  • Les Polonais sont ceux dont le désir de créer ou reprendre une entreprise est le plus fort (62 %), devant les espagnols (55 %), les anglais (51 %) et les allemands (31 %). Seuls 28 % des Français expriment personnellement cette envie. 14 % d'entre eux envisagent  de créer leur entreprise dans les 2 ans, ce qui représente 7,5 millions d'entrepreneurs potentiels.
  •  
  • 32 % des répondants français sont attirés par le travail indépendant  et les trois quarts ont une bonne opinion à l'égard du statut de travailleur indépendant / autoentrepreneur. Les principales difficultés qu'ils perçoivent dans le travail indépendant sont le manque de couverture sociale, la difficulté à mobiliser des financements et la gestion complexe des procédures administratives.
  • Parmi ceux qui envisagent de créer ou reprendre une entreprise, le statut micro-entrepreneur/travailleur indépendant est le choix le plus cité (50 %, mais en recul de 6 points), tandis que 34 % envisagent une création seul en société "classique" (+ 5 points)
  • Interrogés sur les plateformes de services qui ont recours à des travailleurs indépendants, 70 % y voient un mode de consommation se services incontournable et 69 % estiment qu'elles leur offrent la possibilité d'être rapidement actifs.
Etude internationale : les européens, l'entrepreneuriat et le statut d'indépendant



Producteur
Autre, non OREF

Rubriques
Profils des actifs

Type d'étude
Etudes supranationales
Public spécifique
Créateurs d'entreprise

Thèmes
Environnement économique

Dimension temporelle
Hier et aujourd'hui


Information du document
Date du document
février 2019

Type de contenu
Chiffre-clé

Sources
Opinion Way