Oref Grand-Est
OREF Grand Est

Plus de propriétaires est défavorable pour l'emploi (France)

Plus de propriétaires est défavorable pour l'emploi (France)



Une hausse de 10 points de la densité locale de propriétaires serait associée à des frictions sur le marché du travail augmentant de 1,3 point le taux de chômage.

Il peut se comprendre comme la résultante de deux effets. D’une part, les propriétaires sont effectivement moins souvent au chômage que les locataires : une plus forte densité de propriétaires joue dès lors mécaniquement à la baisse sur le taux de chômage. D’autre part, une forte densité de propriétaires peut engendrer des tensions sur le marché du logement : ces tensions sont susceptibles de compliquer la recherche d’emploi des chômeurs, par exemple en limitant leurs opportunités de trouver un logement à proximité des offres d’emploi.

Plus de propriétaires de puis cinquante ans: des effets secondaires défavorables à l’emploi ? - Insee analyses n°37




Producteur
Autre, non OREF

Rubriques
Marché du travail

Type d'étude
Etudes nationales


Information du document
Date du document
avril 2018

Type de contenu
Analyse

Sources
INSEE, Institut national de la statistique et des études économiques